La Cour d’appel de Conakry a rendu son verdict ce jeudi, dans le procès en appel de Mamady Condé, alias Madic 100 Frontière. L’instance judiciaire, a condamné le blogueur guinéo-canadien à un an d’emprisonnement.

Madic a été reconnu coupable des faits de « menaces, injures, atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation, xénophobie, incitation à la révolte ». Il avait été condamné à « 5 ans d’emprisonnement et au paiement de la somme de 100 millions de francs guinéens d’amende », en première instance.

Ce jeudi, le jeune allié du parti de l’UFDG, a bénéficié d’une réduction de sa peine. La Cour d’appel de Conakry, pour sa part, a décidé de le retenir dans les liens de la culpabilité, en le condamnant à désormais un an de prison.

A rappeler qu’au début de son procès en appel, le procureur d’alors, avait demandé au juge d’accorder au prévenu « les circonstances atténuantes ».

Aïssatou Djibril