Oumar Sylla, responsable des antennes du FNDC, a été condamné ce jeudi, à trois ans de prison par la Cour d’appel de Conakry. Un verdict qui alourdit sa peine prononcée en première instance qui était de 11 mois de prison. Réagissant à cette condamnation de son compagnon de lutte, Ibrahima Diallo, cet autre responsable du front, a trouvé l’occasion idéale pour s’attaquer à nouveau à l’exécutif.

Via un post sur son compte officiel Facebook, Ibrahima Diallo a abordé la condamnation de Foniké Menguè, en rappelant des propos tenus par ce dernier, qui pour lui, n’est qu’un « prisonnier personnel d’Alpha Condé ».

« Je retiens cette phrase de mon ami et prisonnier personnel du dictateur Alpha Condé : “Dites à Alpha Condé que même si je passe 10 ans en prison, je défendrai toujours mes convictions. Je m’opposerai toujours, en liberté ou en prison, contre son 3è mandat illégal et illégitime, et je me battrai pour son départ.” »

Pour le responsable chargé des opérations du FNDC, Foniké Menguè « incarne la défense de la conviction et donne espoir aux militants pro-démocratie de continuer, sans relâche, à croire au combat qu’ils mènent jusqu’à son aboutissement ».

Ibrahima est convaincu que tout ce que subit aujourd’hui son « ami », en marge de leur combat, impacte aussi le Président de la République. Il assure qu’« A la place de Foniké, c’est Alpha Condé qui souffre dans sa conscience. »

Ib’n KABA