Les faits se sont produits à Lèro, un district relevant de la préfecture de Siguiri. La semaine dernière, une femme enceinte a accouché d’un bébé « mystérieux » au centre de santé communautaire de Lèro. L’enfant qui est de sexe masculin présente une malformation congénitale.

« Ce jour, on a reçu la dame avec une grossesse en série terme. Donc, en échographie, on a constaté que c’est un cas d’hydramnios avec une malformation en cours. Nous n’avons pas pu détecter le degré de la malformation, mais l’hydramnios était sévère alors on a procédé à l’accouchement. Et après on a pu collecter autour de la dame une bonne quantité de liquide amniotique. C’est une malformation du jamais-vu. C’était un enfant avec une tête avec deux visages. Il y avait les deux yeux avec un né et deux narines. Il y avait une première bouche qui a les dents et l’autre bouche avait une pente labiale », selon Dr Namory Traoré, infirmier à Lèro.

A sa naissance, le bébé a aussitôt rendu l’âme, Dr Traoré explique qu’ils ont tout fait pour ne pas que la mère voit l’enfant.

« Dès la naissance, l’enfant n’a pas survécu. On a tout fait pour ne pas que la maman voit l’enfant, on a traité le corps de l’enfant on a remis au père. La mère a régulièrement été suivie et elle a été libérée dans les meilleures conditions »

N’nah NENE