Dans la matinée de ce vendredi, la rumeur d’une menace d’expulsion du Syli national, de son hôtel en Turquie, s’est emparée de la cité. L’on apprend que cette menace ferait suite au non-paiement de la facture d’hôtel. Du côté du ministère des Sports, la rumeur est qualifiée de « fausse ».

« En fait, les deux premiers jours que l’équipe a passés à l’hôtel ont été entièrement pris en charge par la sélection turque. A partir du troisième jour, le Syli national devait pouvoir se prendre en charge. Mais voilà que jusqu’à présent la facture d’hôtel n’a pas été payée. Encore moins, les indemnités de voyage des joueurs, qui s’élèvent à 2 000 dollars par joueur. », nous a confié une source médiatique.

Joint au téléphone du côté du département dirigé par Sanoussy Bantama Sow, une autre source a confié que la Guinée accuse un retard de paiement des frais d’hôtel du Syli national. Contrairement aux rumeurs selon lesquelles l’équipe risquerait d’être virée ce vendredi, elle précise qu’aucune menace d’expulsion n’a encore été brandie par les responsables de l’hôtel.

Nous apprenons que ce retard de paiement serait dû à des « problèmes de décaissement de fonds » et que des tractations seraient déjà en cours pour honorer la facture d’hôtel.

Faut-il rappeler que le Syli national séjourne en Turquie dans le cadre de la fenêtre FIFA 2021. Elle livrera ce samedi, son deuxième match amical contre le Togo.

Actujeune.com