La Cour d’Appel de Conakry a confirmé ce vendredi, la peine de 10 ans de réclusion criminelle, prononcée en première instance, contre Boubacar Diallo, alias « Grenade ». S’exprimant après le verdict, le condamné sous l’effet de « la colère » n’a pas manqué de mots à l’endroit des magistrats, mais aussi du Président Alpha Condé.

Pendant que les agents de la sécurité s’apprêtaient à l’embarquer pour un retour en prison, Grenade lance ces mots : « Je suis le béret rouge de Sankara, la plume de Léopold Sédar Senghor, l’audace de Sékou Touré et la patience de Nelson. J’ai l’espoir que je peux réussir. Tout finira par finir. Les magistrats qui m’ont condamné à 10 ans de prison, vos enfants et petits-fils verront que vous avez mis la vie d’un innocent en danger. »

S’adressant à propos du chef de l’Etat, il déclare ceci : « Alpha Condé est passé par là, mais il a réussi à avoir le pouvoir. Un jour, je viendrai aussi diriger la Guinée. »

« Si Alpha Condé est conscient qu’il a été un prisonnier politique, il n’a qu’à penser aux prisonniers politiques », rajoute-t-il.

Condamné pour « tentative d’assassinat, port illégal d’armes de guerre et de munitions », son avocat, déçu du verdict déclare « Je suis dépassé. Je ne pouvais pas m’attendre à la confirmation du jugement ».

Aïssatou Djibril