Le débat autour de la question d’une éventuelle augmentation du prix de carburant en Guinée, s’intensifie chez les leaders politiques du pays. Chacun y va de son commentaire sur cette préoccupation nationale. Selon le leader du Parti des démocrates pour l’Espoir (PADES), le mieux pour le gouvernement serait de reporter sa décision d’augmentation.

Au cours de son passage dans l’émission “Mirador” ce mercredi, Dr Ousmane Kaba a affirmé que le gouvernement guinéen « n’a jamais subventionné le prix du carburant, jamais.»

Selon le leader politique et économiste, les derniers chiffres qu’il possède, datent de 2018. Et selon ces chiffres, affirme-t-il, « Vous avez à peu près 5 000 francs qui servent à importer, vous avez à peu près 1 500, c’est les frais et la rémunération des intermédiaires et le gouvernement 3 000 francs, ça donne les 10 000. Mais il arrive que quand on fait le calcul, on peut avoir 10 500, alors que le prix de vente est 10 000, le gouvernement dit, on a perdu 500, donc au lieu d’avoir 3 000, il va avoir 2 500 par litre, on appelle ça les moins-values. Ce ne sont pas des pertes, c’est des moins-values, et le gouvernement ne subventionne pas. C’est un abus de langage. J’ai même rencontré dans les rapports du Fonds monétaire, on dit subvention, ce n’est pas vrai, subventionner quelque chose, c’est prendre votre argent pour aider le consommateur, payer à la place du consommateur, ça n’a jamais été le cas. »

Par ailleurs, sur cette question d’augmentation du prix de carburant, Dr Ousmane Kaba estime que le gouvernement « aurait intérêt à reporter la décision ».

Saïdou DIALLO