Le cas Nanfo Ismaël Diaby continue de faire couler encres et salives à Kankan. Ce lundi, 24 mai 2021, c’est un collectif de femmes qui s’est fendu d’une déclaration, pour se prononcer sur l’affaire.

Ledit collectif fustige les conditions d’arrestations d’Ismaël Nanfo Diaby, le controversé imam qui officie la prière musulmane en langue malinké. Par la même occasion, ces femmes exigent sans condition sa libération. 

Ci-dessous Actujeune.com vous propose la dite déclaration