L’Association des sages du N’ko (ASNK), a tenu le dimanche, une conférence de presse à Kankan, au cours de laquelle elle s’est prononcée sur l’affaire Nanfo Diaby. Ces n’kophones, disent désapprouver le fait d’officier la prière musulmane en langue N’ko (maninka).

Dans leur déclaration, les membres de l’ASNK, ont tenu a précisé que « Le N’ko est une forme d’écriture et non une religion »

Ci-dessous, copie de la déclaration

Le principal promoteur de la prière en maninka, Nanfo Ismaël Diaby, est en détention depuis le 13 mai dernier. Après l’ouverture de son procès la semaine dernière, il sera situé sur son sort, le 26 mai 2021 au TPI de Kankan.