Après l’annonce du remaniement ministériel, dans la soirée de ce lundi, le Président de la Transition au Mali Bamako et son Premier ministre, ont été conduits au camp militaire de Kati, par des hommes en uniforme, apprend-on.

Selon un témoignage rapporté par RFI, le Premier ministre Moctar Ouane, avant d’être conduit hors de son domicile, a eu le temps de déclarer au téléphone, la présence de militaires chez lui, en ces termes : « Des militaires actuellement chez moi. Ils sont en train de me conduire chez le président de la Transition ».

Le quotidien français, mentionne également qu’un autre témoin a fait savoir que « Ce sont les hommes de l’ex-junte qui ont contraint le Premier ministre à se rendre chez le Président. Ils étaient armés ».

Cette situation intervient après la publication des noms des membres du deuxième gouvernement de Moctar. Avec la nouvelle composition gouvernementale, deux membres influents de l’ex-Conseil national pour le salut du peuple (CNSP), sont mis à l’écart, apprend-on.

Saïdou DIALLO