Le Ministre d’État en charge de l’environnement a pris part ce vendredi, en qualité de président d’honneur, au lancement officiel des journées de réflexion sur le sport guinéen. Oyé Guilavogui a, à cette occasion, déploré la crise qui assaille de nos jours, le football guinéen. Il a affirmé que ce domaine connaît aujourd’hui des « querelles incessantes », qui affectent le sport national.

Les journées de réflexion sur le sport national en Guinée se tiennent à Kindia. Elles sont placées sous la présidence d’honneur du Ministre de l’environnement. Dans son discours d’ouverture, Oyé Guilavogui, s’est exprimé sur la crise actuelle au sein de la Féguifoot. Il remarquer que le sport guinéen est affecté, à cause des querelles sans interruption, enregistrées ces derniers jours, autour de la gestion du football, une situation le Ministre trouve inadmissible.

« Il faut que je le rappelle, je m’en voudrais si je n’en parle pas, notre sport aujourd’hui, est gangrené, à travers les querelles incessantes que nous connaissons ces derniers jours autour de notre sport roi. Nous refusons qu’on soit pris en otage, que le football soit pris en otage. Mais, connaissant le dynamisme du Premier ministre et du Ministre des sports, je suis sûr et certain que nous sortirons de cette crise la tête haute. »

C’est en présence des 32 fédérations sportives du pays, que ces propos ont été tenus par Oyé Guilavogui. Pour l’heure, le Ministre des sports ne s’est exprimé sur cette crise au sein de la Féguifoot.

Ib’n KABA