Si jusqu’à présent les citoyens guinéens s’interrogent sur une éventuelle augmentation du prix de carburant, après le mois le Ramadan, le conseiller personnel du Président de la République vient de lever le doute. Tibou Kamara a annoncé ce matin lors de passage chez nos confrères de FIM FM, que le prix du carburant à la pompe sera revu à la hausse les jours à venir.

Dans sa prise de parole sur ce sujet qui est devenu une préoccupation de plus d’un guinéen, le Ministre d’État, Ministre de l’industrie et des PM, a ouvertement indiqué qu’à date, « Un réajustement à la hausse des prix s’impose », parlant bien sûr de l’augmentation du prix de carburant à la pompe.

Poursuivant l’interview avec les chroniqueurs de l’émission “Mirador”, le porte-parole du gouvernement rappelle que ça a été une décision pour le premier Magistrat guinéen de « reporter » cette augmentation. Parce que, explique-t-il, « Le chef de l’État l’a voulu. Il ne voulait pas que cette augmentation de prix de carburant coïncide avec le mois de Ramadan. C’est une décision qui n’était pas partagée par nos partenaires, par le gouvernement également, puisque chaque jour que l’augmentation n’est pas faite, ce sont des pertes considérables pour le trésor public. Aujourd’hui le carburant est subventionné par l’État et c’est autant de manques à gagner pour l’État. »

Par ailleurs, Tibou Kamara dit penser cette augmentation du prix de carburant à la pompe « n’est jamais la volonté et le choix d’un gouvernement ». Il précise que si le gouvernement avait le choix, il n’aurait pas à le faire : « Ce n’est pas un phénomène qui dépend de la seule volonté du gouvernement malheureusement mais, qui tient compte du cours mondial du baril qui peut être connu de tous. A ce jour je pense qu’il n’y a pas de baisse drastique du prix du baril à l’international. »

Reste à savoir à quand la fixation du nouveau prix du carburant à la pompe, et quelle sera la réaction des consommateurs.

Saïdou DIALLO