Intervenant dans l’émission les Grandes gueules le lundi, le député et questeur à l’Assemblée nationale, Michel Kamano s’est exprimé sur la question d’une éventuelle hausse du prix du carburant. Pour cet élu du peuple, le Gouvernement est dans l’obligation d’augmenter le prix des produits pétroliers.

D’entrée de jeu, l’honorable Michel Kamano, déclare que « le Gouvernement est obligé, d’augmenter le prix des produits pétroliers ». Précisant qu’il revient de la Côte d’Ivoire et de la Sierra Léone, il affirme qu’« en Côte d’Ivoire, le prix du carburant est à 660 francs CFA, le litre. Faites la conversion. C’est un peu plus de dix mille francs guinéens ».

Poursuivant, ce député de la neuvième législature laisse entendre : « Sans être économiste ou statisticien, regardez le nombre de stations d’essence qu’il y a entre Kankan-Siguiri et la frontière et entre Conakry-Forécariah et la frontière. A un moment, dès que vous baissez les prix, Siguiri va consommer plus de carburant que Conakry. Forécariah va en consommer presqu’autant que Conakry. Parce qu’il y a coulage. Les gens ont beaucoup de frontières où envoyer le carburant ».

À rappeler que le Gouvernement guinéen avait annoncé une éventuelle augmentation du prix du carburant dès la fin du mois saint de Ramadan. Reste à savoir quelle sera la réaction des consommateurs.

Aïssatou Djibril