Par un communiqué rendu public le lundi, le ministère de la santé, a annoncé la présence de la Fièvre Lassa, dans la Préfecture de Yomou, où une personne a déjà fait les frais de cette maladie. Intervenant chez nos confrères de FIM FM, ce mardi, le Ministre Remy Lamah, a expliqué les voix de contamination de cette maladie mortelle.

Au cours de son intervention, le Ministre a fait remarquer que la fièvre hémorragique Lassa a, « à peu près les mêmes symptômes que le virus Ébola ». Il précise de même que la seule différence entre ces deux maladies contagieuses, est que pour la Fièvre Lassa, « les symptômes commencent de 6 à 22 jours après l’infection. Les signes sont à peu près les mêmes qu’Ebola. Vous avez la fièvre, le vomissement, la nausée, les maux de ventre, les céphalées… Mais, elle n’est pas si dangereuse comme la fièvre hémorragique à virus Ebola. Elle est au contraire endémique. C’est-à-dire elle apparait dans des lieux précis et à des moments donnés. »

Parlant de la mode de contamination de cette maladie, le Ministre de la santé indique que la fièvre Lassa est « provoquée par des petits rongeurs, des petites souris qui vivent généralement vers la Forêt et qui peuvent souvent se retrouver dans les habitations, d’où la nécessité de l’hygiène dans les habitations parce que, ces animaux peuvent y uriner ou laisser des liquides et une fois que l’homme touche à cela, il peut se faire contaminer. Quand une personne est atteinte de la maladie, il faut se méfier de tout ce qui est liquide provenant du patient. Les urines, le sang… qui sont des sources de contamination. »

Par ailleurs, le Ministre Remy Lamah estime qu’à Yomou , il y a eu « la vigilance du personnel soignant. Dès qu’ils ont reçu l’information du patient qui présentait les symptômes d’une maladie à fièvre hémorragique, ils ont tout de suite pris des dispositions. Mais très malheureusement, il est venu tardivement avec la maladie et il a trouvé la mort. »

A date, dans la préfecture de Yomou, où la maladie a été détectée par les médecins guinéens, le Général Remy affirme qu’il n’y a pas eu « de nouveaux cas de la fièvre Lassa, et tous les contacts sont bien suivis au niveau de l’hôpital préfectoral de Yomou. Sur les 27 contacts identifiés, 19 sont suivis et les autres sont recherchés à travers leurs familles. »

Saidou DIALLO