Maître Salifou Béavogui est l’un des avocats engagés dans la défense de plusieurs clients poursuivis par l’État guinéen, notamment les détenus politiques. Au cours de son passage dans l’émission les « Grandes gueules » ce mercredi, il n’a pas manqué d’éloges à l’endroit du Ministre de la justice.

D’entrée de jeu, Me Béa a rappelé que dès après la nomination de Me Mory Doumbouya, à la tête du ministère de la justice, « j’ai été l’un des premiers à dire que c’est un homme de terrain. Ce n’est pas des fleurs que je lui lance, mais je sais que c’est un homme de principe et de conviction. Il sait que la démarcation est nette entre le droit commun applicable aux autres citoyens et celui applicable aux journalistes. »

Parlant spécifiquement de la répression des délits de presse, l’avocat dit ne pas comprendre en quoi, on met « totalement à côté la loi sur la liberté de la presse, qui est une loi de la République comme toutes les autres lois, et se mettre à faire des calculs pour créer des ennuis aux journalistes et les conduire en prison »

Saïdou DIALLO