Dans un courrier adressé à la commission électorale de la Feguifoot, Aboubacar Touré, dont la candidature a été invalidée par la commission électorale de recours, a estimé que la candidature de Kerfala Camara (KPC) est « irrecevable ». Le secrétaire général de l’AS Kaloum dans sa démarche, a indiqué que KPC n’avait plus de place dans la course à la présidence de la Féguifoot, parce que, dit-il, Mamadou Chérif Diallo, membre du bureau exécutif du club Hafia est déjà candidat. Il a évoqué des risques de conflit d’intérêts et la violation des statuts de la FGF.

Le fondateur de l’académie KPC n’a pas tardé à réagir à cette « opposition » à sa candidature. Il a adressé ce jeudi un courrier au président de la commission électorale de la Féguifoot, pour « démontrer » son éligibilité « conformément aux Statuts et au code électoral de la Fédération ».

Dans le courrier de 5 pages, dont nous disposons copie, le patron du club triple champion d’Afrique, a, sur la base des dispositions statutaires, apporté des éléments qui, indique-t-il, prouvent que la définition du conflit d’intérêts ne s’applique pas à la situation évoquée dans le « courrier contre » sa candidature.

Déclarant que la commission électorale « devra rejeter » la demande d’irrecevabilité de sa candidature, KPC mentionne qu’il convient de souligner que « tous les candidats validés par la commission électorale, doivent participer à l’élection et obtenir la majorité des votes pour siéger au comité exécutif de la FGF ».

« Dans ce sens », poursuit le candidat, « il n’y a donc aucun conflit d’intérêts ou rupture d’égalité avec les autres clubs, puisque la participation à une élection ne garantit pas la désignation automatique au niveau du comité exécutif de la Féguifoot ».

Ci-dessous, copie du courrier de KPC

Actujeune.com