À travers un décret lu à la télévision nationale, dans la soirée du lundi 03 mai, le Président Alpha Condé a annoncé la création d’un Haut Conseil des Guinéens de l’étranger (HCGE). Cet organe consultatif, qui est une structure fédérative des conseils de Guinéens vivant à l’étranger, « est apolitique, à but non lucratif, laïque et non discriminatoire », précise le décret.

Selon le décret dans son article 3, « Le HCGE est un organe de consultation, de concertation, de conseil et de suivi de l’application de la politique du gouvernement en matière de gestion de la diaspora ».

La dite structure, est composée d’une assemblée générale et un bureau exécutif. Un arrêté du ministre chargé des Guinéens de l’étranger qui doit déterminer les modalités de fonctionnement des organes de la HCGE.

« Les frais afférents aux différentes sessions de l’assemblée générale du HCGE sont imputables au budget du ministère chargé des Guinéens de l’étranger. Le secrétaire permanent, le chargé des questions administratives et financières, ainsi que le chargé de l’information et de la communication doivent être nommés par arrêté du ministre chargé des Guinéens de l’étranger ».

Aïssatou Djibril