Après la nomination du Premier ministre, le Conseil militaire de transition (CMT), vient de mettre en place une équipe gouvernementale devant conduire la transition, apprend-on.

Au pouvoir depuis le décès de son père, le Général Mahamat Idriss Déby, a nommé le dimanche, les membres du gouvernement de transition. Selon les informations, au total, 40 ministres et secrétaires d’État ont été nommés.

Un nouveau ministère, celui de la Réconciliation nationale a aussi été créé et confié à Acheikh ibn Oumar, « ancien chef de guerre » et ancien ministre d’Hissène Habré.

La formation de cette équipe est marquée par la création d’un nouveau ministère, celui de la réconciliation nationale.

Dans le nouveau gouvernement, les militaires au pouvoir, ont pris la peine de nommer des membres de l’opposition. Deux membres du parti de « l’opposant historique » Saleh Jebzabo s’y retrouvent, rapporte RFI.

Le leader pour sa part, dit être « satisfait par la formation de gouvernement », non pas à cause de la représentation de son parti, mais parce qu’il estime que « la machine va enfin être mise en route pour aller vers l’essentiel », a-t-il mentionné au micro du quotidien français.

A rappeler que le Tchad est plongé dans une crise marquée à la fois par la contestation du pouvoir militaire et la rébellion. Des violences enregistrées ces derniers jours, ont fait plusieurs morts, selon les autorités.

Actujeune.com