Les travailleurs de la société WAP du consortium SMB-Winning, ne décolèrent toujours pas. Après une manifestation qu’ils ont tenu la semaine dernière, ils ont à nouveau protesté ce mercredi. Ses employés exigent le renouvellement du bureau syndical et l’amélioration de leur condition de vie et de travail.

Selon une source médiatique que nous avons joint, les manifestants ont pris d’assaut la route minière qui mène au port minéralier de Dapilon qu’ils ont barricadée. Munis de pancartes, ils ont brûlé des pneus sur la voie. Les activités sont paralysées et l’accès au port mineralier est interdit.

« Le mandat du syndicat délégué est expiré. Nous avons demandé au chinois de nous aider pour renouveler le bureau. Le chinois (responsable) dit carrément que c’est lui qui commande en Guinée ici, qu’il ne peut pas. Que sauf le 20 août pour l’élection. Hier, nous étions devant les autorités, nous avons quitté là-bas, l’autorité ne peut pas. Nous sommes venus ici aujourd’hui, l’autorité est venue nous saccager. Ils (les forces de l’ordre) ont blessé nos amis, ils sont allés au quartier brigand. Nous sommes là pour réclamer notre droit. », explique l’un des manifestants.

Aux dernières nouvelles, les agents des forces de l’ordre sont intervenus et ont dispersé les manifestants, par des jets de gaz lacrymogène.

Actujeune.com