Mamadou Antonio Souaré est appelé à se retirer de la course à la présidence de la Fédération Guinéenne de Football. Son annonce est attendue dans les heures ou jours qui vont suivre. Intervenant chez nos confrères de FIM FM, le Président de la Ligue Guinéenne de Football professionnel, a apporté des explications sur ce retrait de la candidature du président sortant de la Féguifoot.

Dans sa communication, le Général Mathurin Bangoura a fait savoir que c’est l’issue de leur rencontre hier dimanche avec le Président Alpha Condé, que les acteurs du cuir rond en Guinée, ont davantage été édifiés par la FIFA, sur l’inéligibilité d’Antonio. Selon le président de la LGFP, le jugement qui a été rendu par le TAS et la lettre qui a été envoyée par la FIFA « ne concernait que l’élection du président Antonio Souaré au comité exécutif de la Confédération africaine du football ».

« Mais hier », poursuit le mécène du Club Industriel de Kamsar, « on a été édifié sur le point qui fait qu’aujourd’hui, l’on parle de l’inéligibilité d’Antonio Souaré, parce que la FIFA s’est référée aux textes de la fédération guinéenne de football. Ils ont dit qu’ils ne peuvent pas aller à l’encontre des statuts de la Fédération guinéenne de football qui disent que si tu es déjà condamné au niveau d’une quelconque structure sportive, tu ne peux pas te présenter comme candidat. »

Plus loin, le patron de la Ligue guinéenne de football professionnel, rajoute qu’hier, en parlant de la plainte qui a été portée par l’AS Kaloum, « il nous a été dit que, du fait qu’Antonio Souaré a été condamné d’un paiement de 20 000 francs Suisses, la FIFA a dit, selon les textes guinéens, il ne peut pas être éligible pendant 5ans »

La Commission électorale de la Fédération guinéenne de football, indique pour sa part, que la candidature d’Antonio a été validée parce qu’elle « respecte les exigences des statuts et du code électoral ».

Saidou DIALLO