Après trois années passées à assurer les fonctions de porte-parole du gouvernement guinéen, le ministre Aboubacar Sylla a émis le souhait de ne plus continuer à exercer cette tâche. Le sujet a été évoqué par le Premier ministre, lors du dernier conseil des ministres. Depuis cette annonce, le sujet relatif au profil de son remplaçant à ce poste, est débattu au sein de l’opinion.

La rédaction d’Actujeune.com a pris le soin de présenter quelques profils qui pourraient éventuellement porter la voix officielle du gouvernement dirigé par Dr Ibrahima Kassory Fofana.

Premièrement, le ministre de la sécurité et de la protection civile. Albert Damantang Camara, ne sera pas un novice s’il est désigné pour assurer cette fonction. Il a pendant cinq ans été le porte-parole du gouvernement guinéen. Des observateurs retiennent de lui de belles performances à cette fonction. Par conséquent, il s’agit d’un profil qui maîtrise bien les contours liés à la tâche. Mais, ses charges de ministre de la sécurité, qui impliquent assez de charges et de responsabilités, plaident-ils en sa faveur?

Deuxièmement, Amara Somparé, ministre de l’information et de la communication. Jeune et charismatique selon des observateurs, son talent oratoire et sa facilitée à communiquer aisément pourraient peser. Il a fait ses preuves lors des échéances électorales depuis 2010. Récemment il a secondé Aboubacar Sylla dans la prise de parole publique au nom du gouvernement. Cette fonction pourrait revenir dans son escarcelle au ministère de la communication.

En dépit de ces deux premiers, il y a aussi Tibou Kamara, ministre d’État, conseiller spécial du Président de la République, ministre de l’Industrie et des PME. L’homme est connu pour sa capacité à gérer les crises et à servir de médiateur, sans oublier sa facilité à convaincre et à défendre les positions les plus incertaines. C’est aussi un homme du sérail pour le fait d’avoir exercé dans le « journalisme et la communication ». Il fut rédacteur en chef de l’hebdomadaire « L’Observateur » et ancien ministre de la communication. Tibou entretiendrait également de bonnes relations avec plusieurs membres du gouvernement, notamment le Premier ministre. 

Pour l’heure, il ne s’agit que de simples spéculations. Toutefois, il reviendra au Président de la République de désigner le prochain Porte-parole du gouvernement, au terme d’une consultation avec le Premier ministre, comme cela se fait d’usage.

Actujeune.com