Le chef d’État guinéen semble profondément touché par la disparition tragique du Président Idriss Déby Itno. Affirmant que la mort de ce dernier est « extrêmement cruelle », Alpha Condé dit ne jamais pouvoir imaginer ce qui est arrivé au dirigeant tchadien avec qui, il entretenait des « liens d’amitié et de fraternité ».

Après 30 ans au pouvoir, Idriss Déby Itno n’est plus. Le Maréchal tchadien aurait succombé à ses blessures reçues sur le front, selon une information diffusée par l’armée, le mardi dernier, au lendemain de l’annonce de sa réélection pour un 6e mandat.

Présent à N’Djamena pour assister au obsèques de « son ami », Alpha Condé a fait un commentaire qui laisse sans doute croire qu’il est profondément touché. Indiquant qu’il avait prévu de se rendre au Tchad qu’au mois d’août, pour l’investiture de Déby, le premier Magistrat guinéen affirme qu’il ne pouvait jamais se faire une idée de ce qui vient d’arriver à son homologue.

«… Je retiens son dévouement pour l’Afrique, sa simplicité et son engagement. Vraiment c’est plus qu’un frère pour moi. Je ne pouvais pas imaginer ce qui est arrivé sincèrement. Je pensais venir ici seulement au mois d’août parce qu’il m’avait dit que son investiture était prévue au mois d’août. C’est extrêmement cruel (…) bien sûr pour sa famille et pour les tchadiens. », a-t-il laissé entendre, après avoir rencontré la famille du défunt.

Malgré la version de l’armée, selon laquelle Déby a trouvé la mort après une blessure sur le champ de bataille contre les rebelles, des doutes sont emises au sein de l’opinion, sur les circonstances réelles du décès du Maréchal tchadien.

Actujeune.com