Après l’ouverture de son procès ce mardi 13 avril, le journaliste Amadou Diouldé Diallo, devra de nouveau retourner en prison pour deux semaines. Le président du tribunal Aboubacar Mafering Camara a rejeté la demande de liberté provisoire formulée par les avocats, avant de renvoyer le délibéré pour le 28 avril 2021.

Le procureur Sidy Souleymane qui a requis contre le prévenu, le paiement de 5 millions de francs guinéens, a affirmé que « Amadou Diouldé Diallo, c’est quelqu’un qui aime parler dans les radios. Pour lui, le risque d’un renouvellement de l’infraction est bien réel ».

« Je suis dans la contradiction avec les réquisitions du procureur. Il a dit que ma sanction n’est pas privative des libertés, mais je ne sais pas s’il a reçu un appel pour changer d’avis. Je suis très malade, Je suis surpris qu’il (procureur ndlr) me demande encore de retourner en prison », a déclaré Amadou Diouldé Diallo, après la décision du tribunal.

Le journaliste sportif est en détention préventive depuis plus d’un mois, à la maison centrale de Conakry.

Aïssatou Djibril