Faisant une mise au point sur la situation du pays, le Président Alpha Condé, a abordé la question sur l’importation de la viande de volaille en Guinée. Prenant l’exemple du Sénégal et la Côte d’Ivoire qui « n’importent plus de poulets », le chef de l’Etat compte sur l’appui de la BCEAO, pour permettre à son pays de « produire de la viande de chair ».

À l’entame, Alpha Condé précise « qu’aujourd’hui, la Guinée importe 30 millions de tonnes de poulets », avant de s’interroger en ces termes : « Le Sénégal et la Côte d’ivoire n’importent plus de poulets. Pourquoi en importons-nous encore alors que les meilleurs sont les poulets bicyclettes ? ».

Pour y remédier, il annonce qu’avec la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, « nous sommes en train de lancer un très grand projet pour permettre à la Guinée de produire de la viande de chair ».

« Au maximum, dans 3 ans, nous n’allons plus importer les poulets. Nous avons 20 couveuses à travers le pays. Chaque couveuse peut produire 110.000 poussins toutes les 3 semaines », annonce le Chef de l’État.

Par la même occasion, Alpha condé a tenu à préciser « qu’à un certain âge, la viande rouge n’est pas une bonne chose. Les poissons et les poulets sont meilleurs pour la santé ». Des propos rapportés par Visionguinee.

Aïssatou Djibril