L’ancien ministre de la jeunesse, Mouctar Diallo, est poursuivi en justice par le bailleur du siège qu’occupe sa formation politique (NFD), sis à Hamdallaye pharmacie, dans la commune de Ratoma.

Le bailleur réclame au parti politique un motant de 1 282 297 289 GNF, qui correspond selon un document signé par l’Huissier de justice, au coût de la remise en état de l’immeuble, qui a été saccagé à la veille de la présidentielle de 2020, par des inconnus .

Selon ce même document, Mouctar et sa formation politique devront également payer 10 000 000 000 GNF, en guise de dommages et intérêt en faveur du propriétaire du siège qui abrite le parti.

Assigné en justice, par le TPI de Dixinn, si Mouctar Diallo ne se présente ou ne se fait pas représenter aux jours, heures et lieu indiqués, « le tribunal statuera sur la base des seuls éléments fournis par le demandeur. »

Ci-dessous, copies du document

Saïdou DIALLO