L’enquête sur le vol du coffre-fort, à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia, peine toujours à connaître son épilogue. Selon un responsable de ladite université, un vigile aurait été mis aux arrêts par la DPJ qui, jusque-là n’a pas encore bouclé ses enquêtes.

Joint au téléphone ce jeudi par la rédaction d’Actujeune.com, Mamady Sayon Camara,  Directeur de l’information et de la communication de ladite Université, a indiqué que jusqu’à présent, « la DPJ n’a pas fini avec ses enquêtes, parce qu’on a pas vu de résultats encore ».

L’enseignant affirme toutefois, avoir appris « officieusement qu’il y a un vigile du nom de Lancinet qui était de garde le jour où  le coffre-fort a disparu, qui a été  arrêté et qui doit être détenu soit à la DPJ ou ailleurs ».

Lors de la déclaration officielle du vol, le recteur de l’UGLC-S, avait confié que « 233 millions de francs guinéens » étaient dans le coffre-fort avant sa disparition. Pr Amadou Koré Bah, a précisé que cette somme d’argent était destiné à la paie des enseignants contractuels.

Saïdou Diallo