En collaboration avec le ministère de la Santé, le Programme Elargi de Vaccination (PEV), a annoncé ce mercredi, le début de la campagne de vaccination contre la poliomyélite dans les 20 districts des régions de Boké, Kindia, Mamou, Labé et Conakry.

Ladite campagne s’étalera du 26 Février au 1er mars 2021, dans les districts ( Lelouma, Boffa, Gaoual, Koundara, Fria, Coyah, Forécariah, Telemilé, Dubréka, Dalaba, Pita), et dans les cinq Communes de la capitale. Elle a pour objectif de vacciner « 100% des enfants âgés de 0 à  59 mois dans les districts concernés », dans le but d’interrompre « la circulation et la transmission du poliovirus dérivé la souche vaccinale du type2 (cVDPV2), dans le pays d’ici décembre 2021 », a fait savoir Dr Samah YOUMBOUNO, coordonnatrice adjointe du PEV.

Selon Dr Samah, les avantages liés à cette vaccination sont énormes. Elle affirme que le sujet vacciné « est protégé toute sa vie s’il a reçu le nombre de doses recommandées par le Programme Élargi de vaccination (PEV). La vaccination ne rend pas malade, au contraire elle protège contre la maladie pour laquelle on vaccine l’enfant et/ou la femme, malgré la petite fièvre qui peut subvenir après la vaccination, celle-ci est juste passagère ».

A côté de ces avantages, il y’a aussi des risques qui sont liés à la réticence de cette vaccination. Selon cette responsable du PEV, « Tout enfant ou femme non vaccinée contre les maladies cibles du PEV sont exposés aux maladies (tuberculose, tétanos,  Diphtérie, Coqueluche, Rougeole, Poliomyélite, Fièvre jaune, Hépatite Virale B, les infections à pneumocoque et les infections à Hib) et peuvent même en mourir. Un enfant non vacciné contre la polio par exemple peut devenir infirme toute sa vie et être ainsi une charge pour sa famille et la communauté, il est exposé et expose aussi les autres enfants en cas de contamination, toute femme enceinte non vaccinée est exposée, ainsi que son futur bébé ».

Cette vaccination est gratuite et concerne tous les enfants âgés de 0 à  59 mois vaccinés ou pas. Ils recevront deux gouttes de vaccin polio dans leurs bouches à chaque tour de vaccination.

Saïdou DIALLO