C’est à travers un point de presse ce mardi, que le parti d’opposition du candidat Mahamane Ousmane, principal challenger du candidat du parti au pouvoir l’a annoncé. Il dénonce un « hold-up électoral », en marge du second tour de la présidentielle tenu le dimanche dernier.

« Je demande à tous les Nigériens (…) de se mobiliser comme un seul homme pour faire échec a ce hold-up électoral », a déclaré à la presse Falké Bacharou, directeur de campagne de Ousmane, rapporté par RFI.

Dans l’après-midi de ce mardi, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) n’avait pas encore publié les résultats provisoires définitifs, mais selon plusieurs médias représentés au Niger, la grande majorité des résultats par commune publiés donnent pour vainqueur, Mohamed Bazoum, du parti au pouvoir. L’opposition dans sa déclaration d’aujourd’hui, a également réclamé « la suspension immédiate de la publication des résultats ». 

Pendant le premier tour de cette élection présidentielle, le 27 décembre dernier, Bazoum avait obtenu 39,3% des suffrages, contrairement à Ousmane qui était dans l’ordre de 17% des voix.

Actujeune.com