La commission électorale nationale Indépendante au Niger, vient de proclamer les résultats provisoires du second tour de la présidentielle. Le candidat Mohamed Bazoum, du parti au pouvoir est déclaré vainqueur, avec 55,75 % des suffrages. Son adversaire de l’opposition, ex-président Mahamane Ousmane a obtenu 44,25 %.

Ancien ministre nigérien de l’intérieur, Bazoum est donc appelé à succéder à l’actuel chef de l’État, Mahamadou Issoufou, qui ne pouvait se présenter à l’élection, selon la constitution en vigueur.

Ces résultats interviennent, quelques heures après que le parti de Mahamane Ousmane ait, à travers un point de presse, dénoncé un « hold-up électoral » et exigé la « suspension de la publication des résultats ».

La commission électorale évoque un taux de participation de 62,91 % pour ce second tour qui s’est déroulé le dimanche dernier et qui a connu la mort de sept de ses membres locaux, dans une explosion de véhicule. Au total, 7,4 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes.

Ib’n KABA