C’est le plus lourd bilan meurtrier enregistré dans un pays, depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19. Les USA ont franchi ce lundi, le demi-million de morts. A cette triste occasion, une cérémonie d’hommage s’est tenu à Washington, présidé par Joe Biden, qui a déploré tous ces morts.

« 500 071 morts. C’est plus d’Américains morts durant cette année de pandémie que durant la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et la guerre du Vietnam combinées. Rendons hommage à chaque personne. », a-t-il indiqué, rapporté par RFI.

Le patron de la Maison blanche, a également invité les citoyens américains à une unité d’action pour faire face au virus mortel qui, depuis près d’un an maintenant décime la population mondiale : « Nous devons lutter ensemble. Comme un seul peuple. Comme les Etats-Unis d’Amérique. C’est la seule façon de battre ce virus. »

Ce cap des 500 000 morts a été atteint alors que la campagne de vaccination connaît un retard dans le pays, pour cause de « mauvaises conditions météorologiques ». La distribution de « 6 millions de doses de vaccins » a été freinée par une vague de froid polaire qui touche le pays depuis plus d’une semaine.

Le Président Biden, a aussi appelé les américains à aller se faire vacciner, tout en les rassurant que les « vaccins sont sûrs ».

Ib’n KABA