Au Niger, le deuxième tour de la présidentielle qui se déroulait ce dimanche, a été marqué par un sinistre. Sept (7) membres locaux de la commission électorale nationale indépendante (CENI) ont perdu la vie dans une explosion.

Selon les informations, leur véhicule a roulé sur une mine qui s’est aussitôt déclenchée. Le drame s’est produit dans la matinée, dans la commune rurale de Dargol, département de Téra, dans la région de Tillabéri, dans l’ouest du pays, rapporte RFI.

En dépit de ces sept morts enregistrés, trois autres personnes ont été gravement blessés dans cette explosion, apprend-on.

Le second tour de cette présidentielle oppose le candidat du parti au pouvoir, Mohamed Bazoum, à l’opposant et ancien président Mahamane Ousmane. Dans le reste du pays, plusieurs médias rapportent que le scrutin s’est déroulé dans le calme.

Actujeune.com