Pour marquer le début de la première édition de “La nuit du Rap Guinéen”, le média Générations224, a organisé ce samedi 20 février, un match de gala entre rappeurs et journalistes, au stade annexe de Nongo. Une manière pour les organisateurs de « créer un lien d’amitié et de fraternité entre ces deux entités ».

Alpha Ibrahima Camara, initiateur du projet la nuit du Rap Guinéen, explique : « En prélude à l’événement La Nuit du Rap Guinéen, on s’est dit à l’interne, qu’il fallait avant tout, qu’il y ait une certaine proximité entre les rappeurs et les hommes de média, afin que dorénavant le rap soit à la une dans presque tous les médias guinéens. Et sur ce, le seul moyen de réunir et les rappeurs et les journalistes, il fallait organiser un match afin qu’ils puissent passer 30 à 40 minutes ensemble et qu’ils s’amusent qu’on partage ensemble une certaine expérience amicale et fraternelle raison pour laquelle on a dit le match de l’amitié ».

Quant à l’événement intitulé (la nuit du Rap Guinéen), l’initiateur principal précise que c’est « un programme qui a été mis en place pour développer le rap guinéen. Quand une personne entend la nuit du rap guinéen, la personne pense directement à un concert, mais il y a une idée qui est au-delà. L’idée consiste en premier lieu à organiser un match de gala, ensuite en mars, on lancera le volet ( je boxe avec les mots) »

Ce deuxième volet de l’initiative la nuit du Rap Guinéen est prévu du 11 au 28 mars. Selon Alpha, elle consiste à « mettre un accent particulier uniquement sur les rappeuses guinéennes, vous aurez normalement un atelier rap, dédié aux rappeuses guinéennes et une causerie éducative. L’idée est de faire six morceaux, c’est à dire une mixtape, dans laquelle les rappeuses vont dénoncer toutes les violences que les femmes subissent en Guinée… si les hommes boxent avec les poings, il faut que les femmes boxent avec les mots ».

Après l’étape “je boxe avec les mots”, d’autres activités sont prévues pour le mois d’avril, par la structure organisatrice.

Ce match de football s’est soldé sur un score de 4 buts à trois, en faveur des rappeurs.

Aïssatou Djibril