Le ministre de l’enseignement supérieur Aboubacar Sylla, présent ce lundi 22 février au point de presse portant sur les opérations de déguerpissement en cours dans la capitale guinéenne, a tenu à préciser que ces actions ne visent aucune communauté.

« Ces mesures ne sont dirigées contre personne, ni aucune communauté ou un groupe social », a-t-il souligné, avant d’expliquer : « L’unique objectif, c’est de faire de notre capitale une ville moderne. Pour cela, des efforts sont consentis pour aménager les espaces libérés. Cette fois-ci, nous voulons que ça soit une opération pérenne. Tous les espaces dégagés vont être aménagés pour que la réoccupation ne soit plus possible ».

Selon l’ancien ministre des transports, « ce n’est pas de gaieté de cœur que le gouvernement démolisse toutes ces constructions qui étaient dans l’illégalité. Le gouvernement était obligé de le faire ».

Ces opérations de déguerpissement entamées depuis plusieurs semaines, touchent toutes les cinq communes de la capitale Conakry.

Aïssatou Djibril