Le leader du Bloc Libéral Faya Millimono, a réagi ce jeudi 18 février 2021 sur le cas des opposants détenus à la maison centrale de Conakry, qui sont privés de recevoir la visite de leurs proches et avocats. Selon Faya Millimono, cette situation « n’honore pas notre pays ».

« Priver des détenus de recevoir la visite de leurs proches n’honore pas notre pays. Parce que quand quelqu’un est déposé, il a des droits. Même quand quelqu’un est condamné, il a des droits. Et, le droit de visite est un droit universellement reconnu à un prisonnier, quelqu’un dont les libertés sont restreintes », souligne l’opposant.

Condamnant cet état de fait, le Président du BL, « interpelle les autorités compétentes de faire en sorte que le droit des prisonniers soit respecté ».

Par la même occasion, Faya révèle que « nous sommes en train de nous battre pour leur libération pure et simple », C’est très complexe dit-il, « mais, nous ne nous décourageons pas ». Des propos recueillis par nos confrères de visionguinee.

La plupart de ces opposants écroués ne se portent pas bien, c’est le cas d’Ousmane Gaoual Diallo, qui a été récemment hospitalisé d’urgence.

Aïssatou Djibril