A travers un communiqué rendu public ce vendredi et dont copie est parvenue à la rédaction d’Actujeune.com, l’Association des migrants subsahariens pour la défense des droits et de la dignité humaine (AMSDH), a haussé le ton, pour dénoncer certaines pratiques dont sont victimes les migrants noirs, au Maroc.

Dans sa note officielle, l’AMSDH indique que des migrants noirs sur le sol marocain sont souvent « capturés tels des bêtes sauvages », puis « bastonnés en cas de résistance », avant d’être livrés aux services de police. Ces derniers sont ensuite « gardés des heures », puis « refoulés vers les villes du Sud, dans des bus bondés », mentionne-t-elle, avant de préciser qu’un migrant peut dans un seul mois, être confronté « deux à quatre fois », à « situation qui perdure ».

Un peu plus loin, l’association demande à la fois, l’arrêt immédiat de ce qu’elle qualifie de « campagne avilissante de l’homme migrant » et « un renouvellement sans condition », des carte de séjour des migrants.

Par la même occasion, l’AMSDH, exhorte le roi Mohammed VI, à lancer une nouvelle campagne de régulation, afin de redonner aux migrants sans papiers « leur dignité perdue ».

Ci-dessous, copie du communiqué

Actujeune.com