La pandémie du coronavirus, prend de l’ampleur dans la ville de Labé où désormais, 35 malades du covid-19, composés d’élèves et d’étudiants se trouvent au centre de traitement épidémiologique local (Ct-ePi). L’information a été confirmé par le DPS de Labé, qui parle aussi des difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Dr Mamadou Hady Diallo, directeur préfectoral de la santé (DPS) de Labé explique : « Hier on avait 27 au CT-ePi, aujourd’hui on a eu 10 cas positifs qui sont tous entrés au CT-PI. Ce n’est pas que des élèves. Mais au moment où je quittais, il y avait des tests qui n’étaient pas sortis. C’était des tests contrôle de ceux qui étaient déjà en internat là-bas. Donc parmi eux, il y a deux qui ont été libérés, guéris. Donc, ce qui veut dire qu’en ce moment il doit y avoir 35 malades là-bas ».

Sur les difficultés auxquelles ils sont confrontées, cette autorité sanitaire indique : « On est en train de régler le problème de places. On fait des requêtes parce qu’on nous avait envoyé une tente de 80 lits, mais on a pu installer que 50 lits. Par ailleurs, il y a des conditions qui manquent, notamment le problème de latrines. On ne peut pas mettre de malades là-bas alors qu’ils n’ont pas où se mettre à l’aise. Donc, on a fait des requêtes auprès des différents partenaires pour voir comment on peut régler rapidement ce problème ».

Pour sensibiliser les populations de Labé, sur l’importance du respect des gestes barrières, le DPS affirme que « des émissions passent à la radio ». Des propos recueillis par nos confrères de guineenews.

Aïssatou Djibril