Très tôt ce matin, les élèves du lycée et collège Filira, dans la région administrative de Boké, ont pris d’assaut les rues de cette ville minière. Ils réclamaient la libération de leur professeur d’anglais, accusé de « viol sur mineur » et exprimaient leur ras-le-bol contre le manque d’enseignants au niveau du lycée.

« Les élèves du collège ont manifesté parce que, leur professeur est arrêté depuis la semaine passé pour viol », a expliqué Elhadj Dembo Amirou Dramé, Directeur préfectoral de l’éducation de la localité.

Mettant cette protestation à profit, les élèves du lycée Filira, ont aussi exprimé leurs mécontentement face au manque de professeurs de Chimie et Français, au sein de leur établissement.

Face à cette absence d’enseignant, dans le plus grand lycée de la ville de Boké, le DPE pointe du doigt les autorités supérieures : « ils ont muté des collègues à Conakry, en nous donnant certains professeurs qui prennent des substituts qui ne donnent pas les cours aux enfants, parce que, les enseignants qui les ont envoyé, ne leurs donne pas d’argent, donc ils se sont découragés ».

Aux dernières nouvelles, la protestation a été étouffée, grâce au déploiement sur le terrain, des agents de force de l’ordre.

Saïdou DIALLO