Détenu à la Maison centrale de Conakry depuis plusieurs mois, le responsable de la cellule de communication de l’UFDG, Ousmane Gaoual Diallo « ne se porte pas bien ». Selon son avocat, l’opposant souffre d’un problème de nerf, qui a « entrainé une sorte de paralysie sur le côté gauche ».

Sur l’état de santé de son client Me Salif Béavogui, explique : « Actuellement, il a un problème de nerfs consécutif à son immobilisation sur place. Il n’arrive pas à faire de mouvements parce que sa condition de détention a été durcie, on ne lui permet plus de faire le sport. Le fait de rester longtemps sédentaire sans se mouvoir, cela lui a entrainé une sorte de paralysie sur le côté gauche ».

Indiquant que les ordonnances du responsable de la communication de l’Ufdg sont « des fois prises en charge par le consulat, parce qu’il est un citoyen français », l’avocat dit avoir appris que le consulat français « est venu à 2 reprises prendre les ordonnances afin d’acheter les médicaments prescrits, mais ça aussi impossible ». Inquiet, Maître Salifou Béavogui se confie : « il est malade et n’a reçu aucun médicament pour le moment ».

Dernièrement les avocats de Ousmane Gaoual, Chérif Bah et Cie ont suspendu leurs participation à la procédure judiciaire de leurs clients. Ils dénoncent « une ingérence de l’Etat guinéen dans les affaires judiciaires ».

Aïssatou Djibril