L’office National du Contrôle de Qualité, vient de procéder à la saisie d’une importante quantité de farine avariée. Cette saisie a été faite dans la superette J bara dans la commune de Dixinn, apprend-on.

Selon la cellule de communication du ministère du commerce, l’opération « a été rendue possible grâce à une alerte d’un consommateur qui a constaté la présence des charançons dans la farine ». Aussitôt alertés, les services d’inspection et de contrôle de l’office national du contrôle de qualité ont fait une décente sur les lieux pour mener des investigations. Ces enquêtes ont commencé dans la commune de KALOUM.

« Nous avons trouvé 844 sachets de farines charançonnées. Elle est mal couverte, les fermetures ne sont pas fermées et laissent échapper la farine et les charançons profitent pour pénétrer. Ces charançons attaquent la farine et laissent les filaments blancs qui sont des verres presqu’invisibles », a expliqué Mamadou Cellou Baldé, chef section restauration collective.

Poursuivant ses explications, Cellou Baldé a déploré les mauvaises conditions de stockage des aliments dans la cave de la superette : « Le local est très saturé, le stockage est très mal fait, le magasin risque d’être envahi de charançons et de rats ». 

Pour débarrasser nos marchés des produits impropre à la consommation, « les services du contrôle de qualité promettent de poursuivre cette même opération dans l’ensemble des superettes de la capitale. Pour ce faire ils invitent les consommateurs à être vigilant et à remonter toutes les informations utiles auprès des services compétents pouvant les aider dans l’atteinte de leurs objectifs », a indiqué le service de communication du ministère. 

Selon cette même source,  au-delà de la farine « plusieurs autres produits périmés comme du riz, des boissons énergisantes ont été saisie dans cette cave ».

Saïdou DIALLO