A travers un décret rendu public ce mercredi, le Président de la République a créé, un cadre permanent de dialogue politique et social. Cet acte du chef de l’État marque sans doute un pas important, dans la décrispation de la situation socio-politique guinéenne.

Il s’agit d’une plateforme permanente de concertation et d’échanges entre les partis politiques, les organisations sociales, les collectivités et le gouvernement autour des questions d’intérêt national, a indiqué ce décret presidentiel.

Ledit cadre permanent de dialogue sera présidé par le premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana.

A rappeler que récemment, plusieurs partis politiques, membres de l’opposition ont exprimé la nécessité de voir le pouvoir déclenché un dialogue national.

L’UFDG, principal parti opposé au régime d’Alpha Condé et ses alliés, pour leur part soutiennent qu’ils ne sont pas « demandeurs » de dialogue et repoussent toute idée d’y prendre part. Ils continuent d’exiger la reconnaissance de Cellou Dalein Diallo, comme « Président élu » à l’issue du scrutin présidentiel du 18 octobre.

Ib’n KABA