Après avoir cédé le pouvoir, Donald Trump fait l’objet d’un procès. Accusé d’avoir encouragé ses partisans à se lancer à l’assaut du Capitole le 6 janvier, lors de l’officialisation de la victoire de Joe Biden, il est appelé à s’expliquer et à se défendre devant le congrès américain.

Le procès du 45 ème Président débutera au Sénat dans la deuxième semaine du mois de février. Il sera jugé pour « incitation à l’insurrection »,, ont annoncé les leaders démocrates au Congrès.

Face à cette situation, des élus républicains, alliés de l’ex président se sont montrés très critiques et n’excluent pas de le juger coupable. Toutefois, pour aboutir à une condamnation de Trump, selon la constitution, il faudrait que 17 sénateurs républicains se rallient aux 50 démocrates, rapporte RFI.

Si Donald Trump est déclaré coupable, il deviendrait inéligible pour une prochaine course à la présidence, lui qui ambitionne se présenter candidat en 2024.

En 2019, pour avoir demandé à l’Ukraine d’enquêter sur le fils de Joe Biden, Trump avait été envoyé en procès par les sénateurs démocrates. Le Sénat, contrôlé par les républicains, l’avait aussitôt acquitté.

Ibn KABA