C’est ce mercredi, dans le quartier Kpama 1, situé, dans la commune urbaine de N’Zérékoré, qu’une fillette âgée de 12 ans, a été selon ses proches, violée par un « libérien » âgé d’une trentaine d’années. Le présumé violeur a « jeté » la petite dans un caniveau pour « l’étouffer », avant de la « droguer » pour ensuite passer à l’acte, apprend-on.

Le vigile de la concession de la fillette a été celui qui a appréhendé le présumé violeur. Témoin de la scène, il revient sur les faits.

« Il (le présumé violeur ndlr ) est venu d’abord à la maison et il m’a dit que la petite n’avait pas de bavette à l’école, qu’il est venu lui chercher une bavette. Après ça, il est parti vers l’autre côté de la cour. Il a donc profité pour mettre l’enfant dans un trou pour l’étouffer. Il l’a fait ressortir pour l’envoyer dans la chambre et lui donner un médicament, pour la rendre inconsciente. Quand la fillette s’est évanouie, il a abusé d’elle. Après plusieurs minutes, comme il avait duré, je suis parti voir et je suis tombé sur cette situation. Je l’ai arrêté avec l’aide de mes voisins », a-t-il expliqué, avant de préciser qu’au moment de son arrestation, le présumé « avait un couteau et des préservatifs dans la poche ». Des propos recueillis par nos de Médiaguinée.

Alertée, la police a procédé à l’arrestation du présumé violeur. Selon les dernières informations, il se trouve en garde à vue à la CMIS « pour des fins d’enquêtes ».

Aïssatou Djibril