Les services spéciaux dirigés par le Colonel Moussa Tiégboro Camara, ont présenté à la presse ce mercredi 13 janvier, une quantité de drogue et de Cocaïne, saisie à l’aéroport international de Conakry, le 1er janvier dernier.

Selon Ibrahima Kalil Camara, commissaire divisionnaire de la police, et Directeur adjoint de l’Office Anti-drogue, l’opération de saisie a été menée « simultanément par la cellule de ciblage des services de douane basée à l’aéroport d’une part et par la brigade anti-drogue d’autre part ».

La première saisie, précise le Commissaire, « a été effectuée le 1er janvier 2021 par la cellule de ciblage. Le présumé du nom de Anzazou Augustin, de nationalité nigérianne, en provenance de São Paulo (Brésil) via Addis-Abeba, Abuja et Conakry a été interpellé. Cette quantité de drogue était dissimulée dans des sachets de bonbons ordinaires et chocolatés. Chaque bonbon renferme de 20 à 25 grammes de Cocaïne. La deuxième saisie a été faite le même jour par la brigade anti-drogue basée à l’aéroport dans deux sacs suspects, où il y avait 1kg de Cocaïne toujours en provenance de Sao Polo dans le même vol. Nous nous reservons de vous dire le nom du présumé parce que les enquêteurs sont sur les traces. Dans ces deux sacs, il y avait un trentaine de préservatifs qui ont guidés les enquêteurs à aller sur une piste de préparation d’un porteur incorporé à partir d’ici. Parce que la drogue devait être reconditionnée dans ces préservatifs et que le porteur devrait avaler pour faire son voyage sur un autre pays. En tout il y a eu 4 kg qui ont été saisies ».

Interrogé par des journalistes, le présumé trafiquant de cette quantité de drogue a nié les faits qui lui sont reprochés. « Ces colis ne m’appartiennent pas ».

Colonel de son état, le Directeur de l’Office centrale d’Anti-Drogue, promet qu’ils iront jusqu’au bout pour découvrir « toutes les modes de dissimulation. Nous sommes à plus 45 modes, l’ambition qui anime les trafiquants de drogue est la même qui anime aussi les enquêteurs à les dénicher ».

Le présumé trafiquant sera présenté les jours à venir, devant le procureur du tribunal de Mafanco.

Saïdou DIALLO