Comme l’avait annoncé le vice-président malien Assimi Goïta, les échanges entre le Président Alpha Condé et lui, ce vendredi 8 janvier à Sékoutouréyah, ont porté sur des questions d’ordre sécuritaire de l’Afrique en générale. Pour Alpha Condé, les autorités africaines doivent prendre leurs responsabilités et « créer des véritables armées africaines », car dit-il, « seuls les africains peuvent mourir pour l’Afrique ».

« Le vice-président de la transition et moi avons parlé des forces en attente. Mais nous devons créer des véritables armées africaines. Il y a certains pays comme l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Egypte qui ont des moyens de transport (…). Seuls les africains peuvent mourir pour l’Afrique. Donc il faut qu’il y ait une armée africaine qui soit disponible pour soutenir les pays où il y a le terrorisme. Sinon, nous n’allons jamais nous en sortir », a-t-il indiqué. Tout en posant cette question: « Comment voulez-vous qu’un Bangladesh vienne mourir au Mali ? », le Président souligne que « les africains doivent prendre leurs responsabilités ».

Alpha Condé réitère au peuple malien que « la Guinée est à leur disposition. C’est à eux de décider. Nous, nous les accompagnons. Ils connaissent mieux leur pays. Nous ne pouvons que les accompagner dans les décisions qu’ils prendront », a-t-il précisé. Des propos recueillis par nos confrères de visionguinee.

Le vice-président malien Assimi Goïta, est en séjour en Guinée depuis ce jeudi 7 janvier, sur invitation du Président guinéen.

Aïssatou Djibril