Après les refus des autorités pour la salle du palais du peuple, et la maison des jeunes de Ratoma, l’UFDG, a procédé à la levée du corps de feu Roger Bamba, dorénavant ex communiquant du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo. A l’occasion de cette cérémonie funèbre, l’ancien premier ministre guinéen s’est encore attaqué à Alpha Condé et son pouvoir.

Selon Cellou Dalein Diallo, le désormais ancien membre du Conseil National des jeunes de l’UFDG « est mort par manque de soins et la haine du pouvoir a continué à s’exprimer. On a été au palais du peuple pour demander a loué la salle du congrès,  pour pouvoir organiser un symposium afin de rendre un vibrant hommage à ce patriote, notre correspondance a reçu au départ un accueil plutôt favorable, mais par la suite, on nous dit que c’est impossible.  Nous avons demandé la maison des jeunes de Ratoma, au départ c’était oui, après on dit aussi que c’est impossible, par ce que c’est l’UFDG, c’est Roger Bamba. Nous sommes tristes pour notre pays parce qu’on mène la guerre même contre les morts.  En Afrique on respecte les morts, ici, le pouvoir d’Alpha Condé mène la guerre à ceux qui sont morts. Il a mené la guerre contre Roger Bamba même après sa mort ».

Déclarant que Roger Bamba a été arrêté « sans aucun motif », le leader de l’UFDG  affirme que le pouvoir en place « a émis la haine, l’obstination pour neutraliser l’UFDG et tous les vaillants soldats du parti. La plus part d’entre eux sont aujourd’hui en prison parce que le pouvoir veut neutraliser l’UFDG et nous sommes tous menacés alors qu’on a rien fait ».

Plus loin le principal adversaire politique du Président Alpha Condé, indique que personne « ne sait exactement pourquoi Roger a été arrêté », sauf « nous ». Il affirme qu’il est mort « parce qu’il est un soldat incorruptible de notre parti ».

Saïdou DIALLO