Les députés de la neuvième législature guinéenne, réunis en plénière ce mercredi, ont adopté une résolution, qui réglemente le fonctionnement et définit les limites des coordinations régionales dans le pays.

Dans le document émis et qui doit être transmis au Président de la République, l’assemblée nationale précise que les coordinations régionales sont des « organisations informelles » et pas des actrices politiques. Elle déclare également que celles-ci doivent « éviter toute prise de position politique », ni « interférer dans des questions de défense et de sécurité ».

Par la même occasion, ces élus indiquent que les coordinations doivent « s’abstenir de toute immixtion dans les questions judiciaires ».

Ci-dessous, copies de la résolution

Cette résolution intervient après la sortie du Président Alpha Condé et celle du patron de l’hémicycle, contre les chefs des coordinations régionales. Le locataire de Sékhoutoureya avait, lors d’un discours le 05 décembre dernier, affirmé que : « Les coordinations [régionales] existent, mais ne sont pas reconnues par la loi. C’est le président qui travaille avec eux de façon coutumière. Il ne faut pas qu’ils pensent qu’ils ont tout le pouvoir ».

Actujeune.com