Sidya Touré, a fait chez nos confrères de RFI, une mise au point concernant, la déclaration rendue le 30 novembre 2020, par le bureau exécutif de son parti, dans laquelle, l’UFR « invite », le Président Alpha Condé, à « recourir aux vertus du DIALOGUE NATIONAL ».

L’ancien haut représentant de l’Etat, a tenu à préciser que le fait de prôner le dialogue, n’est pas synonyme de quémander « des postes », pour se retrouver dans le gouvernement.

« On dialogue avec les gens avec lesquels on n’est pas d’accord. Sur quelle base ? Ceci reste à définir », a-t-il affirmé, avant de préciser que : « Ce n’est pas une discussion personnelle pour retrouver des postes de-ci de-là, de savoir comment nous allons faire repartir les choses en Guinée ».

À préciser que l’UFR dans sa déclaration, a émis le souhait de vouloir « être le catalyseur des actions favorisant ce vivre-ensemble qui permettra la prospérité pour chacun et pour tous ». Tout en prévenant par ces mots : « personne ne trouvera son compte dans le chaos qui résultera des antagonismes actuels : ni opposition, ni partisan du pouvoir, ni partenaires du pays ».

Aïssatou Djibril