A l’occasion d’une conférence de presse qu’il a animée ce mardi 29 décembre 2020, le consortium des Organisations de la société civile pour l’amélioration de la bonne gouvernance en Guinée, a présenté un rapport qui permet « de comprendre » la perception de la population guinéenne sur la gestion du Covid-19 à travers le pays.

Dans ledit rapport, le consortium affirme que dans le volet participation des ménages aux campagnes de sensibilisation contre la Covid-19, selon les cibles « 50,6% des jeunes ont déclaré avoir participé à une rencontre consacrée à la sensibilisation contre la Covid-19, 44,5% des femmes ont aussi participé, ensuite viennent les hommes avec un large pourcentage de 52,8% ».

Selon le même rapport, 60,4% des communautés sondées disent avoir bénéficié « des kits de lavage des mains, 47,5% ont été doté en chlore, en eau de javel et/ ou du savon. 48,00% ont reçu des kits de lavage des mains en chlore, en eau de javel et ou du savon.»

Dans le cadre de la riposte contre le coronavirus, lit-on dans le document de 6 pages, les principales sources d’information qui ont permis aux communautés d’avoir des informations sur le plan de riposte du gouvernement ont été les médias : « télévision 56,2%, la radio rurale et communautaire 46,8% et la radio nationale 40,0% », suivi des lieux de regroupements sociaux et causeries communautaires « Mosquée/Église 16,2%, école 12,1%, réunion d’associations 10,9%, l’hôpital 9,6%…».

Après avoir mentionné que le coronavirus « a détérioré » le niveau de vie des communautés avec un taux de « 77,9% », le consortium a fait des recommandations dont entre autres : « mise en place des jurys citoyens (composé de personnes impartiales et reconnues pour leur intégrité) partout ou le choix des microprojets est jugé lié à l’appartenance politique, organisation des sessions d’échange et de partage entre ANAFIC, les collectivités et les départements sectoriels concernés par ses réalisations, soutenir le suivi citoyen des investissements et le renforcement des initiatives de contrôle citoyen de l’action publique. »

Saïdou DIALLO