Après plusieurs jours d’alerte, les étudiants de l’Université général Lansana Conté de Sonfonia, ont décidé de passer à la vitesse supérieure ce jeudi matin.

Munis de bandoreoles et des papiers sur lesquels on peut lire « 250 000 c’est trop, 50 000 c’est bon », « nous sommes sans tuteur, diminuez les frais d’inscription et de réinscription », ces étudiants ont investi la rue, pour exiger des autorités guinéennes la baisse des frais d’inscription et de réinscription, fixés cette année, entre 250 000 et 200 000 GNF.

La foule composée d’hommes et de femmes a été dispersée par des jets de gaz lacrymogène, lancé par les forces de l’ordre et de sécurité.

La situation reste pour l’heure tendue.

Saidou DIALLO depuis l’UGLCS