Après un constat sur le terrain, suite à l’appel à manifester de l’UFDG et l’ANAD, ce lundi, la rédaction de votre quotidien électronique, a, dans cet après-midi, joint au téléphone, le vice-coordinateur de la cellule de communication du parti de Cellou Dalein. Interrogé par rapport au bilan de la mi-journée de cette manifestation, Joachim Baba Millimono a laissé entendre que l’ANAD a préféré donner l’occasion aux femmes de la commune de Ratoma de « s’exprimer ».

« Les femmes de Ratoma ont invité les autres femmes de la ville de Conakry à faire preuve de solidarité par rapport aux exactions qui ont eu lieu dans cette commune. Au niveau de l’ANAD, nous avons préféré observer cette journée pour donner la chance à nos mamans de s’exprimer, et pour éviter qu’il ait des heurts, pour ne pas donner l’occasion aux forces de l’ordre, de réprimer nos mères pendant qu’elles demandent la libération des détenus, mais aussi et surtout l’arrêt des exactions dans la commune de Ratoma », a expliqué Joachim Baba Millimono.

Selon ce responsable de l’UFDG, la manifestation éclatée pour la journée de demain reste maintenue : « Demain chaque citoyen est appelé à manifester chez lui comme cela lui plaît ».

L’investiture du Président Alpha Condé est prévue dans moins de 24 heures. Pour le front national pour la défense de la constitution qui prévoit également une manifestation de rue, cette journée est une « occasion qui s’offre aux démocrates pour renouveler leur rejet du troisième mandat ».

Saïdou DIALLO