Alors que des négociations sont en cours entre le collectif des étudiants des Universités publiques de Guinée et le ministère de l’enseignement supérieur, les étudiants de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia, ont fait un sit-in ce jeudi 10 décembre. Ils exigent des rabais sur les frais d’inscription et de réinscription, fixés respectivement entre 250 000 et 200 000 GNF.

Ces étudiant étaient munis de banderoles et de papier sur lesquels on pouvait lire « stop à l’enrichissement illicite sur le dos des étudiants », « les Universités ne sont pas des centre d’affaires », « 50. 000 GNF c’est bon ».

Les protestataires se sont vite dispersés pour la cause selon laquelle, « tous les étudiants n’étaient pas informés », nous a confié Saïdou Camara, coordinateur national du mouvement pour la diminution des frais d’inscription et de réinscription dans les Universités publiques du pays.

Le mouvement prévoit une manifestation à dimension nationale les jours à venir, si toutefois, l’État ne fait pas face à la revendication des étudiants.

Saidou DIALLO